GREEN LIFESTYLE

♻ LA QUÊTE DU ZERO DECHET

Au mois de juin de l’année dernière je vous écrivais cet article dans lequel je vous confiais que je souhaitais me mettre plus au vert. Je vous expliquais que depuis un moment j’achetais des produits de cosmétiques plus naturels et cruelty-free, que je favorisais désormais les habits avec des tissus nobles pour laisser de côté tout ce qui était polyester et aussi que je faisais attention à consommer des aliments sains et non transformés par l’industrie.

C’est toujours le cas aujourd’hui, mais en mieux. En neuf mois j’ai «évolué». En plus de faire attention à toutes ces choses, je me suis mise à manger végétarien -voire végétalien dès que je peux- et à vouloir réduire mes déchets au maximum. J’ai jamais été une grande mangeuse de viande ou poisson et la cause animale me tenait de plus en plus à coeur, cela paraissait donc naturel que je devienne végétarienne. Concernant la réduction de déchets, j’avais commencé à m’y mettre un tout petit peu en achetant des cotons lavables, des lavettes et la cup. Depuis quelques mois, on est passé à un cran supérieur à la maison. Cela a sûrement joué avec l’ouverture de l’épicerie OUNI, la première épicerie de vrac à Luxembourg. Pourtant on avait déjà envie d’acheter en vrac mais les magasins bio autour de chez nous ne proposaient pas de rayons pour le vrac contrairement en France. Imaginez donc notre joie quand OUNI a ouvert. Les petits sacs en tissu pour le vrac sont devenus nos meilleurs amis pour faire les courses. Tout comme le tote-bag, on ne les oublie jamais ! Et on les utilise pas seulement pour acheter en vrac à l’épicerie mais aussi pour les fruits et légumes du marché, ainsi fini les petits sacs plastiques ou en papier !

 

17475310_10211125258240849_675536073_o

Toujours dans l’optique de réduire nos déchets, nous trions encore plus consciencieusement nos déchets. Une poubelle spéciale verre, une autre pour le papier et le carton, une autre pour les plastique alimentaire et conserves, et celle pour les déchets ménagers. Depuis que nous faisons au maximum nos courses en vrac, nous avons remarqué une vraie baisse du côté de nos déchets ménagers. Alors qu’avant on avait deux poubelles par semaine, maintenant on est plus qu’à une poubelle tous les 10 jours. On peut dire qu’il y a du changement !

On cuisine également plus et un peu différemment. A la place d’acheter des gâteaux tout fait, nous en faisons des maison et on apprend jour après jour à cuisiner nos fruits et légumes autrement grâce au livre Les Epluchures de Marie Cochard. Dans cet ouvrage on trouve plein d’astuces pour consommer ses aliments dans leur entièreté. Cela peut être des recettes de cuisine tout comme des recettes de cosmétiques une vraie mine d’or pour éviter le gaspillage alimentaire !

IMG_3684

Côté ménage, on dit de plus en plus adieu à tous les produits issus de la pétrochimie pour favoriser le naturel et fait maison. Il y a un tas d’ingrédients naturels qui nous permettent de nettoyer de fond en comble la maison sans polluer la planète et sans se ruiner, alors pourquoi ne pas en profiter ? En plus de ça, cela allège considérablement le placard spécial «nettoyage» puisqu’un ingrédient peut servir à plusieurs choses !

Avec Greg on aime beaucoup partir en vadrouille pour découvrir de nouveaux endroits et lorsqu’on part en exploration on prend toujours de l’eau sur nous. On avait pour habitude de prendre une bouteille d’eau en plastique mais au bout d’un moment le goulot commence à sentir mauvais et il faut donc changer de bouteille. Et ça niveau déchet c’est pas le top. J’avais parlé à Greg des gourdes en verre qui sont bien plus écolo mais il n’était pas emballé par l’idée à cause du poids et de la fragilité de celles-ci. Puis il est tombé sur un projet de gourdes en silicone qui se «plie». Il existe deux tailles de gourdes et vous pouvez avoir votre gourde en position grande puis en position petite. En gros vous remplissez votre gourde quand elle est en position grande pour avoir le plus d’eau possible et dès que vous avez fini le contenant de votre gourde, vous la mettez en position petite pour qu’elle prenne le moins de place possible. J’avais fait un boomerang sur mon compte Instagram, allez le voir pour mieux comprendre de quoi je parle ahah ! En tout cas c’est une super découverte et on est vraiment content d’avoir ces gourdes car en plus de ne pas prendre beaucoup de place, elles sont très légères.

Plus haut dans l’article je vous disais que j’ai commencé la réduction de déchets en achetant cotons lavable, lavettes et cup. Certainement la meilleure idée que j’ai eue, surtout concernant la cup qui m’a littéralement changé mon rapport avec les règles ! Mais j’ai envie d’en faire plus. Tout comme les produits ménagers fait maison, je commence à faire des cosmétiques maison et j’espère en faire de plus en plus. C’est pourquoi j’ai acheté le livre Cosmétique Solide de Stellina Huvenne dans lequel on trouve plein de recettes faciles pour faire ses propres cosmétiques. Et je me perds aussi pas mal sur le site Aroma-Zone qui propose un tas de recettes également. Sinon plus dans la réduction de déchets, j’ai envie de teste l’oriculi de Lamazuna qui remplace le coton tige pour se nettoyer les oreilles. J’avoue que cet outil me fait un peu peur mais on va voir ce que ça donne ! J’ai également envie de tester les mouchoirs en tissu. J’en ai acheté quatre chez Emmaüs pour 1€, la bonne affaire –faire attention à bien les nettoyer-. Je ne les ai pas encore testés car j’ai en ce moment une bonne crève et qu’avec les quatre mouchoirs en tissu je vais vite être à court ! Mais j’espère que j’arriverai à m’y faire facilement pour arrêter les mouchoirs en papier qui sont une grande source de déchets. Un peu dans le même style, j’aimerai acheter des serpillères spéciales essuie-tout pour donc remplacer l’essuie-tout papier qui comme les mouchoirs provoque pas mal de déchets. J’ai également vu dans une vidéo de Coline, les éponges Tawashi en tissu qui se gardent quasiment une vie puisqu’il suffit de les laver en machine. Bon pour le côté «grattant» de l’éponge il faut investir dans une brosse à vaisselle. Je n’ai pour le moment trouvé aucune brosse qui me convenait. Il faut dire que je n’ai pas trop cherché encore pour le moment. Mais j’aimerais vraiment remplacer nos éponges «conventionnelles» par ces deux petites choses plus durables. D’ailleurs si parmi vous il y en a qui ont testé, j’aimerai beaucoup avoir des retours !

Capture d’écran 2017-03-28 à 20.24.17

·

·

Article assez long mais j’espère qu’il vous a plu ! Je vais vous écrire par la suite des articles sur mes astuces pour réduire ses déchets plus en détails et par thème (cuisine, salle de bain…) avec également des petites recettes. N’hésitez pas à me dire vos astuces à vous pour réduire vos déchets en commentaires !

You Might Also Like

4 Comments

  1. Gaelle

    04/04/2017 at 13:42

    J’ai beaucoup entendu parler de ce concept ces derniers temps et j’aimerais bien m’y mettre. Je dois t’avouer que je ne sais pas trop comment m’y prendre. J’ai tout de même eu quelques pistes dans ton billet. Souhaite-moi bonne chance !

    1. mariontreize

      04/04/2017 at 16:02

      Effectivement on en entend parler de plus en plus et tant mieux d’un côté ! Tant mieux si j’ai pu te donner des pistes 🙂 N’hésites pas à suivre ma page FB sur laquelle je partage mes articles car je vais publier une série d’articles sur le sujet du zéro déchet. Des astuces, recettes etc.

  2. Stellina

    06/04/2017 at 10:25

    Oh merci d’avoir acheté mon livre :p

    1. mariontreize

      06/04/2017 at 20:41

      Mais tu plaisantes il est top ! Il y a déjà la moitié que je veux essayer ahah ! Et je regrette infiniment de ne pas avoir de baignoire !

Leave a Reply